Neutre pour le climat
Matériaux durables
Livraison gratuite à partir de 200 €
Commande d'échantillons

Le verre, une merveille de recyclage

Vous connaissez le verre, bien évidemment ? Même si nous désignons le verre par un seul et même mot dans la vie de tous les jours, il existe des types très différents de verre, qui se distinguent par leur composition chimique.Le verre sodocalcique, le verre borosilicate et le cristal sont les trois principaux représentants que nous rencontrons régulièrement. Vous découvrirez ici quel type de verre convient le mieux à quel usage et pourquoi le verre est une véritable merveille de recyclage.

Le verre sodocalcique

C'est le type de verre le plus fréquemment fabriqué, que l'on rencontre surtout sous forme de verre de fenêtre, de bouteilles en verre et de bocaux alimentaires. Sa composition d'environ 71 à 75 % de sable, 12 à 16 % d'oxyde de sodium et 10 à 15 % de chaux permet d'obtenir une surface particulièrement lisse et non poreuse, facile à nettoyer et perméable à la lumière. Le seul inconvénient de ce type de verre est son comportement à la température : si l'on verse trop rapidement des liquides chauds dans ce verre, il se dilate et peut éclater.

Le verre borosilicate

Pour obtenir un verre particulièrement résistant et durable, la proportion de chaux et d'oxyde de sodium est réduite à un total de 4 à 8 % et on y ajoute 13 % de trioxyde de bore et 2 à 7 % d'oxyde d'aluminium. L'ajout de ces substances rend ce verre particulièrement résistant aux effets chimiques et aux fortes variations de température. C'est pourquoi on retrouve souvent ce verre dans l'industrie, les laboratoires, la pharmacie ou comme verre de lampe. Mais ce matériau résistant sert aussi à fabriquer des objets du quotidien : plats et moules, pailles pour boissons chaudes ou tasses en verre.

Cristal

Le nom de ce verre est un peu trompeur. En effet, d'un point de vue purement physique, le cristal n'est pas cristallin. Il doit son nom à sa ressemblance avec des cristaux comme le quartz, due aux réfractions et aux effets de couleur provoqués par l'ajout d'oxydes ou d'ions métalliques (13 à 15 %). Il est surtout utilisé pour des verres à boire, des vases, des coupes ou des objets de décoration.

Les spécificités du verre

  • De nombreux types de verre sont recyclables
  • Écologique
  • Pas d'interaction avec les ingrédients
  • Neutre en goût
  • Recyclable

Totalement transparent – le verre comme alternative au plastique

Le verre est devenu un élément indispensable de l'industrie de l'emballage, surtout parce qu'il n'interagit pratiquement pas avec son contenu. Le goût se conserve ainsi pendant longtemps. Ecobiopack commercialise même une large gamme de produits d'emballage en verre . Ils incluent, par exemple, des bouteilles de jus de fruits en verre sodocalcique ou des pailles en verre borosilicate, qui conviennent pour les boissons chaudes et froides.

Pourquoi le verre est-il si écologique ?

Le verre est particulièrement écologique parce que la plupart des types de verre sont recyclables. Et ce n'est pas tout : il peut aussi être recyclé à l'infini, sans aucune perte de matière. Cela permet avant tout de préserver la ressource sable, qui devient de plus en plus précieuse en raison de son utilisation intensive dans la construction. Une fois fabriquées, les bouteilles en verre peuvent être lavées ou fondues et transformées en de nouveaux produits en verre. En ajoutant des morceaux de verre usagé, on peut aussi abaisser le point de fusion des matières premières dans la production de verre – ce qui préserve l'environnement grâce à la réduction de la consommation d'énergie.

Comment éliminer le verre en respectant l'environnement ?

Pour un recyclage parfait, il est important de bien séparer les différents types de verre. Tous les verres ne peuvent pas être jetés dans le conteneur à verre usagé. En raison de son haut degré de fusion, le verre borosilicate ne peut, par exemple, pas être recyclé, car on n'atteint pas des températures aussi élevées lors de la fusion du verre usagé. Le verre borosilicate est toutefois incassable et résiste au lave-vaisselle, de telle sorte que les pailles en verre ont une durée de vie nettement plus longue que les pailles en plastique. S'il n'est pas toujours recyclable, le verre est ainsi sensiblement plus écologique que les solutions à usage unique en plastique. Notre conclusion : le verre de l'éco-responsabilité est plutôt à moitié plein qu'à moitié vide.