Neutre pour le climat
Matériaux durables
Livraison gratuite à partir de 200 €
Commande d'échantillons

Sylviculture durable

Le bois est l'une des principales matières premières de l'industrie : il est renouvelable et son utilisation quasiment illimitée. Outre les aspects économiques, ce matériau naturel et les forêts dont il provient ont aussi une immense valeur écologique. Pour lutter contre l'exploitation forestière, il existe le principe de sylviculture durable. Ici nous vous en disons plus sur les différents labels et leur signification.

Qu'entend-on par « sylviculture durable » ?

L'écosystème forestier possède des fonctions variées. Il offre un habitat aux animaux, protège l'air et l'eau et a un effet régulateur sur le climat. Outre ses fonctions écologiques, la forêt met aussi à la disposition de l'homme de multiples possibilités d'utilisation. Le paysage vert sert, par exemple, de source de repos, de revenu touristique et de fournisseur de matière première pour l'exploitation énergétique du bois. Entre ces besoins et ces intérêts, il faut préserver la capacité de régénération naturelle de la forêt – c'est-à-dire agir de manière durable.

Avec toutes ses facettes, on peut désigner la forêt par de nombreux autres mots : bocage, bosquet, broussailles, bois. Si certains de ces termes indiquent la taille ou le type de forêt, dans le langage courant actuel, on entend par forêt une forêt exploitée. Si l'on associe maintenant les définitions « préservation de la capacité de régénération naturelle » et « forêt exploitée », on obtient la « sylviculture durable ».

Qu'entend-on par « sylviculture durable » ?

FOREST EUROPE a été créée en 1990 à partir de la conférence ministérielle sur la protection des forêts en Europe. Lors de cette conférence, plusieurs critères ont été définis pour la sylviculture durable. Ces derniers sont sans cesse adaptés et peuvent être consultés à tout moment sur le site de  FOREST EUROPE . Pour simplifier, nous avons résumé ci-après les éléments essentiels :

  • Préserver la santé et la vitalité de l'écosystème forestier
  • Protéger et améliorer la biodiversité forestière
  • Améliorer les ressources forestières et assurer leur contribution au cycle global du carbone
  • Fonction de protection dans l'exploitation des forêts, en particulier des sols et de l'eau
  • Préserver la productivité de la forêt (par exemple abattre uniquement le nombre d'arbres qui peuvent repousser dans le cycle de vie naturel d'un arbre)
  • Préserver d'autres fonctions socio-économiques de la forêt

La « sylviculture durable » n'est toutefois pas un terme précisément défini ou protégé. Les exploitations forestières sont, certes, soumises à des exigences légales qui répondent aux lois sur la protection de la nature - mais cela ne signifie pas pour autant que la forêt est gérée de manière éco-responsable.

Selon l'entreprise et le pays, une gestion éco-responsable peut avoir lieu sur une base volontaire. Il existe cependant quelques labels qui agissent selon des directives strictes et spécifiquement définies. Nombre de nos produits sont également fabriqués selon ces règles. Vous pouvez les repérer grâce à la petite icône verte sur la page d'information du produit.

Les produits ecobiopack avec cette icône sont certifiés FSC®.

Les produits ecobiopack avec cette icône sont généralement issus de sylviculture durable.

Les produits ecobiopack avec cette icône sont certifiés PEFC® (SGSCH-PEFC-COC-050091).

Pourquoi rechercher un label éco-responsable ?

D'après l'inventaire forestier fédéral, l'Allemagne compte environ 11,4 millions d'hectares de forêts - ce qui signifie qu'un peu moins d'un tiers du pays se compose de forêt. Si cela peut sembler beaucoup, c'est en fait plutôt faible par rapport à avant. Les forêts allemandes ont en outre souffert d'une forte sécheresse ces dernières années. Le manque d'eau a rendu de nombreux arbres vulnérables aux scolytes. Avant que ces arbres ne pourrissent, ils sont abattus et utilisés comme matière première.

Entre les intérêts économiques, les maladies propres aux arbres, les parasites, les conditions météorologiques (tempête ou sécheresse), il faut s'assurer que les jeunes arbres soient aussi nombreux à repousser que les arbres malades ou abattus. Les chiffres du ministère fédéral de l'Alimentation et de l'Agriculture de 2013 montrent heureusement qu'il y a, en Allemagne, plus d'arbres qui repoussent (122 millions de mètres cubes par an) que d'arbres abattus (76 millions de mètres cubes par an).

Mais ce n'est malheureusement pas le cas dans tous les pays. D'une manière générale, de plus en plus de surfaces sont défrichées pour la matière première et l'exploitation agricole. S'il existe des projets globaux de restauration des zones déforestées et dégradées, comme le « Bonn Challenge » - ils ne peuvent pas changer grand-chose à cette tendance négative, malgré le soutien politique. À une époque de raréfaction des ressources, il est donc de plus en plus important de savoir d'où proviennent les matières premières et s'il existe des substituts pour celles-ci.

Afin de vous donner une vue d'ensemble, nous avons ajouté une icône à tous nos articles issus de sylviculture durable. Ces icônes indiquent que les fabricants des produits disposent d'un label FSC®, d'un label PEFC ou autre label équivalent.

FSC
PEFC

Label FSC – des forêts pour tous pour toujours

Le FSC, « Forest Stewardship Council », est un système de certification international pour une gestion éco-responsable des forêts. Cette organisation fondée en 1993 veille au respect de normes environnementales et sociales importantes dans les forêts. Voici quelques-uns des critères sur la base desquels le FSC évalue la sylviculture durable :

  • Pas de surexploitation forestière
  • Promotion de la biodiversité
  • Interdiction des coupes à blanc
  • Utilisation de pesticides uniquement lorsque la loi l'exige
  • Engagement pour l'augmentation des forêts mixtes naturelles
  • Préservation des sols forestiers
  • Protection des espèces et des écosystèmes rares
  • Rémunération équitable des personnes travaillant dans la forêt

Pour recevoir un certificat FSC, les entreprises doivent remplir tous les critères et se faire contrôler au moins une fois par an par des tiers indépendants. Nous en faisons également partie !

Label PEFC – « chaîne de contrôle des forêts »

PEFC signifie « Programme for the Endorsement of Forest Certification Schemes », il s'agit d'un système indépendant visant à garantir une gestion éco-responsable des forêts. Le PEFC se qualifie lui-même de « chaîne de contrôle des forêts » et agit selon des directives strictes. Des experts indépendants contrôlent l'ensemble de la fabrication – de la matière première au produit fini. Le PEFC va en outre au-delà de nombreuses directives légales et fixe ainsi des normes plus élevées. Voici quelques exemples concrets :

  • Les forêts PEFC doivent présenter des arbres biotopes (bois mort). S'ils ne sont plus exploitables économiquement, ils offrent toutefois un habitat aux insectes et aux oiseaux protégés.
  • Lors de travaux avec des engins forestiers, des fuites d'huile peuvent provoquer des accidents. Dans les forêts certifiées PEFC, seules des huiles adhésives pour chaînes et des fluides hydrauliques rapidement biodégradables peuvent être utilisés. Les benzènes nocifs pour la santé sont également interdits.
  • Tous les boisements ne sont pas similaires. Selon l'emplacement et la qualité du sol, les arbres ont besoin de certaines caractéristiques (tempête, parasites, sécheresse). Les forêts PEFC utilisent des semences et des plants contrôlés, spécifiquement adaptés aux lieux de plantation. Les arbres ont ainsi plus de chances de s'enraciner et de rester en bonne santé.

Vous trouverez d'autres informations intéressantes sur les différents labels et leurs approches sur les pages du  FSC et du PEFC.